Les chaleurs douloureuses chez la jument.

Salut à tous !

Je suis super contente de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel article santé, qui traitera aujourd’hui le sujet des chaleurs chez la jument, notamment lorsque celles-ci sont douloureuses.

Nous les femmes sommes parfois sujettes à des douleurs plus ou moins importantes lors de la « mauvaise période ». Les hormones et la douleur ça rend chiante et irritable (nos chers et tendres sauront nous le rappeler), et sachez que nos juments d’amour ne sont pas épargnées non plus face à cela, et vous saurez vite le remarquer et aider la vôtre à surmonter cette petite période suite à cet article.

Je me suis vraiment intéressée à tout ça récemment, ayant moi même acheté une jument. Et je me suis dit que ça serait bon à savoir, alors autant vous le partager.

Le cycle ovarien chez la jument : 

Pour commencer il est bon de partir de la base des bases. A savoir que le cycle chez la jument n’est pas actif toute l’année, et son activité est directement liée à la durée de nos journées. Par conséquent, la période dite de « fertilité », qui correspond notamment à la saison de reproduction dure de Mars à Octobre.

Le cycle dure en moyenne 21 jours, et se décompose en deux phases : la phase dite d’ « œstrus », qui dure 6 à 8 jours durant laquelle la jument présente des signes de chaleurs et qui correspond à la phase d’ovulation (ovule libéré 24H avant la fin de l’œstrus). Et une phase dite « diœstrus », qui dure environ 2 semaines.

Comment savoir si ma jument en souffre ? 

Cela est très simple, et les propriétaires de juments l’auront remarqué, notamment par un changement de comportement durant cette fameuse période. Les symptômes sont en général ceux ci : 

  • saute d’humeur
  • irritabilité
  • stress
  • raideur au travail
  • colle à la jambe
  • fouaille de la queue
  • sensibilité au niveau de la région des reins, lors du toucher/pansage
  • sensibilité au niveau des flancs
  • agressivité
  • baisse des performances ou un refus catégorique de travailler

Au delà d’handicaper le travail au quotidien, les chaleurs douloureuses peuvent entrainer des coliques dites ovarienne, des dorsalgies, voir des coups de sang. Ce n’est donc par quelque chose à prendre à la légère.

Bon à savoir – témoignage de Mr. Courtot :

Le cycle hormonal implique le bon fonctionnement de plusieurs glandes endocrines (=glande qui sécrète les hormones). Un exemple simple est de savoir que lorsque le foie fonctionne mal, il ne peut produire correctement les hormones steroidiennes, et sans hormones steroidiennes le reste de la production hormonale de la chaîne endocrine, et dans cet exemple, la production de progesterone et oestrogène ne peut se faire correctement.

Un autre point important, responsable d’un mauvais cycle des chaleurs chez la jument, sont les infections bactériennes sourdes. C’est a dire qui ne se détectent pas aisément, mais qui occupent et affaiblissent le système immunitaire de l’animal En conclusion, un produit correctement conçu pour la régulation du cycle hormonal de la jument doit inclure des ingrédients hormone-like comme les phytostrogènes, mais également des actifs pouvant aider a corriger les éléments sus nommés.

  • Quels sont les gestes à adopter ?

Commencer par faire un bilan vétérinaire avec un examen approfondi de l’appareil reproducteur de la jument, pour savoir tout d’abord si ces douleurs ne viennent pas d’autre chose (infection utérine, tumeur, kyste, inflammation, mauvais fonctionnement d’un autre organe etc…). Il saura mettre en place un traitement efficace (traitement hormonal etc…).

Un bon suivi ostéopathique ainsi que des séances de shiatsu peuvent se révéler efficaces pour soulager les douleurs.

A côté de ça, il existe aussi des remèdes naturels, qui peuvent se révéler très efficaces. Je vous ai fais une petite sélection, à parfois coupler avec un complément d’anti-oxydants pour les juments au travail, dans le but d’éviter les coups de sang ainsi qu’aider au bon fonctionnement musculaire.
Selon moi il est tout de même important de demander l’avis de son vétérinaire avant d’entamer toute cure et de coupler plusieurs compléments alimentaires.


  • Nice Mare – Vital Herbs

Composition: camomille, aubépine, achillée millefeuille, gatillier (Agnus Castus), feuilles de framboisier, verveine et millepertuis. Ne pas donner aux juments gestantes.

Mode d’emploi: Chevaux: 5 mesures/jour – poneys: 2 1/2 mesures/jour dans la ration. 1 kilo: 33 jours d’utilisation. Peut être utilisé aussi longtemps que nécessaire.

nice-mare_imageorigi

1kg : 42€ / 2kg : 66€ / 4kg : 113€

  • Ovapaise – EQUIBAO

Composition : tilleul (a des vertus apaisantes et antispasmodiques), aubépine (agit sur l’anxiété et l’émotivité) magnésium (« calme les nerfs » et favorise la détente musculaire), eau. Non dopant. 

Mode d’emploi : solution liquide à mélanger à la ration ou à administrer directement dans la bouche avec une seringue buccale. Agiter avant utilisation. Donner 30 ml par jour pendant 8 jours, arrêter pendant 7 jours puis, à nouveau, donner 30 ml par jour pendant 8 jours. Pour une jument contrariée en permanence, possibilité de donner 15 ml quotidiennement sur 20 jours consécutifs par mois pendant toute la période des chaleurs (printemps-été). Pour les poneys diminuer la dose de moitié. 
Flacon doseur de 1 litre, soit 33 jours de cure à 30 ml/jour.

ovapaise

48€ / -5% sur votre commande avec le code CD77

  • Horma’Régul – Vetselect by Loën

Composition : Extraits de plantes fraîches : Marron d’Inde, mélisse (vertus apaisantes), houblon (propriétés sédatives, agit sur l’irritabilité)  /  Extrait de plante sèche : Maca / Minéraux : Cobalt, cuivre, magnésium, manganèse, sélénium, zinc, plasma marin, silicium / Huiles essentielles chémotypées : Carotte, clou de girofle, niaouli, menthe poivrée, sauge sclarée. 
Composition 100% naturelles aucun composant chimique, non dopant. 

Mode d’emploi : En prévention en sortie d’hiver. En cure de 30 jours, une fois par jour de préférence le soir. Administrer directement dans la bouche, à l’aide d’une seringue buccale. Bien agiter le flacon avant emploi. Se conserve au réfrigérateur ou à température ambiante. 
Doses : Jument de moins de 300 kg : 10 ml par prise / Jument de plus de 300 kg : 20 ml par prise / Jument gestante : sur avis vétérinaire – Notre vétérinaire peut vous renseigner (service gratuit). 

Capture d_écran 2017-04-05 à 22.10.18

600Ml / 97,50€

Pour savoir quel produit est le plus adapté aux soucis de votre jument, n’hésitez surtout pas à établir un bilan vétérinaire pour détecter la vraie origine des douleurs de cette dernière lors des chaleurs.


Se procurer :
Nice Mare / Ovapaise / Horma’Régul 

Voilà, j’espère que cet article vous aura plu et pourra vous servir !

Encore merci à Mr. Courtot pour sa participation à l’apport d’informations à l’article. 

A très vite,

Danaë

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s